CODE DE DEONTOLOGIE

1. Un cadre sécurisant:

Le/la  Coach Relationnel Systémique appellé.e également facilitateur/trice devra clarifier, dès la première séance avec son/sa cliente, le cadre et les conditions de travail et maintenir fermement les limites de cet accord. Cela comprend la fréquence, les horaires et le lieu des consultations, le montant des honoraires et les modalités de paiement. Toute rupture de la convention, intentionnelle ou non, sera discutée et il faudra renégocier de nouvelles règles avec le/la client.e. 

2. Des rapports clairs entre le/la facilitateur/trice et le/la client.e:

ils/elles devront exclure tout autre type de relation qui pourrait soumettre le/la client.e au/à la facilitateur/trice ou lui donner le sentiment d’être manipulé.e ou utilisé.e. Le.la facilitateur/trice devra s’abstenir d’engager des relations sexuelles et amoureuses avec le client.e. durant la durée du suivi.

 

2. Supervision et recyclage: Le/la facilitateur/trice s'engage à se recycler tous les deux ans et à se faire superviser plusieurs fois par an.

3. Confidentialité: Tout ce qui se dit lors d’une séance doit rester strictement confidentiel, de même tous les participant.e.s doivent s’engager à ne jamais divulguer les histoires personnelles et les noms. 

4.Humilité:

Le/la facilitateur/trice reconnaît ses limites et travaille avec d’autres spécialistes qu’il/elle pourra recommander si nécessaire. 

5. Écouter avec tous ses sens:

Le/la facilitateur/trice a développé par une pratique régulière sa capacité à écouter toutes les informations qui viennent du/de la client.e. Il/elle utilise tous ses sens pour écouter, regarder, sentir, goûter, toucher avec permission. 

6. Non-jugement:

Le/la facilitateur/trice observe sans interpréter ou juger. 

7.Détachement par rapport aux résultats:

Le/la facilitateur/trice en Coaching Relationnel Systémique ne cherche pas à atteindre des objectifs qui ne sont pas en son pouvoir, et ne s’identifie pas aux résultats ce qui lui permet d’accepter facilement de s’arrêter quand il/elle ne se sent pas capable d’aller plus loin.

8. Ancrage:

Le/la facilitateur/trice devra toujours faire attention à son confort, être bien hydraté.e, et être ancré.e. De son équilibre et de sa stabilité émotionnelle dépendra la qualité de l’accompagnement.

9. Conclusion du travail: 

Le/la facilitateur/trice s'assure qu'il y a, en cas d'arrêt du processus avant la fin de l'engagement du/de la client.e, une séance de conclusion permettant ainsi de comprendre ce qui n'a pas été et ce, autant pour le/la facilitateur/trice que pour le/la client.e. 

<!-- Global site tag (gtag.js) - Google Analytics -->

<script async src="https://www.googletagmanager.com/gtag/js?id=UA-132907709

  • Pinterest Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icon

© Copyright 2018 -  Les Constellations d'Orianne. Tous droits réservés.