De l'arbre généalogique à l'arbre gynécologique

August 27, 2015

 

Il y a quelques jours, je m’amusais à jouer avec les mots et j’ai découvert qu’il n’y avait que 3 lettres de différence entre généalogie et gynécologie. J’ai trouvé cela bien amusant. 

Effectivement sans gynécologie pas de généalogie! 

 

La mise en utérus.

 

L’utérus est comme une terre où s’enracine la généalogie de notre descendance.

Tout s’imprime dans le secret de la chair à l’insu de la conscience afin d’assurer la survie. 

 

 

Petite fille deviendra femme.

 

Quelques années plus tard quand la petite fille devient femme, les mémoires héritées de nos ancêtres se révèlent et même parfois réveillent les descendantes. 

Les mères voient leurs filles se mettre à ressembler à certaines  femmes de la famille. Elles sont souvent fières de constater que leur vie se prolonge au travers de leurs descendantes alors que d’autres peuvent en être inquiètes. 

Face à tous ces signes évidents qui commencent à se manifester au grand jour, les mamans n’ont, la plupart du temps, pas conscience de ce qu’elles transmettent à leurs filles et donc aux générations futures.

 

 

Il n’y a pas que des fées autour du berceau.

 

Avec l’adolescence et le changement hormonal, les prophéties, les voeux, ou les malédictions formulés autour du berceau ou du caveau ( il y a tant de choses qui se disent lors des rituels d’enterrements) commencent à se mettre en oeuvre. Les hormones activent les sorts. 

 

Le silence en oeuvre.

 

Les mères sont bien souvent muettes de stupeur face à ce destin qui se met en branle et ne savent que faire ou que dire. Quelques fois, elles pensent que la meilleure manière de protéger leurs filles est de se taire et de faire comme si tout allait bien. 

Cela me fait penser aux enfants qui ont fait une bêtise, et qui préfèrent nier ce qu’ils viennent de faire. En se taisant ou en «mentant», ils croient qu’ils effacent leur bêtise. Il s’agit là d’une pensée magique, et nos mères font la même chose en pensant bien faire.

 

Les mémoires ont la peau dure.

 

Bien entendu tout le monde s’accorde pour reconnaître que notre mère nous a transmis la couleur de ses yeux, ou de sa peau, ou certains aspects de son caractère, mais nos gènes ne se contentent pas de transmettre les détails physiques de notre être ou les tendances à certains types de maladies ou d’handicaps. En eux sont inscrits également des informations émotionnelles, des ressentis heureux et malheureux. En nous modelant dans leurs ventres, nos mères nous transmettent bien plus que des traits physiques mais également les croyances et les comportements de survie développés suite aux événements qui ont «impressionnés» nos ancêtres et cela sur plusieurs générations.

 

Pour preuve, vous avez peut-être déjà pu observer qu’il y a dans certaines familles des lignées de femmes abusées sexuellement, trahies, et d’autres qui sont artistes, femmes d’affaires, enseignantes ou encore aventurières.

 

Au commencement était le verbe.

 

Tout est question de parole, d’ailleurs l’étymologie nous le dit bien. Généalogie signifie parole des gènes, Gynécologie parole de femme et Biologie parole de vie.

 

Quels sont les mots qui sont restés cristallisés dans la mémoire génétique et qui se transmettent d’utérus à utérus? Lors de l’embryogenèse, dans le ventre de sa maman, la petite fille construit toute sa «gynécologie». Les ovules sont tous prêts lors de la naissance de la future demoiselle.

 

Revenons au tout début de la création. «Au commencement était le Verbe», dit la bible. Cette phrase bien connue par les chrétiens nous rappelle tout simplement que le monde a été créé par la manifestation du verbe, ce que confirment les astrophysiciens.  

La parole est un ensemble de longueur d’ondes qui vibrent et modèlent la matière, ou la chair, et donc l’être vivant. Les ondes sont créatrices de notre monde et donc de tout ce qui le compose.

 

Dès notre naissance, nous recevons un prénom et un nom de famille. Pendant notre enfance, nous entendons des milliers de fois ce prénom qui est en fait l’addition de différentes ondes qui auront un impact sur l’être que nous sommes, être composé de 80% d’eau. 

Peut-être avez-vous déjà vu l’effet d’une onde sur une surface d’eau calme? 

Pouvez-vous alors imaginer que votre prénom va avoir un impact sur l’eau qui constitue votre corps? 

Quel sera l’impact de mots puissants, de paroles prophétiques dites par une figure imposante de la famille, d’un interdit, d’une malédiction, d’un sort, d’une trahison ou d’une humiliation?

 

Ces ondes programment notre génétique, se mémorisent dans nos cellules, dans notre ADN et se transmettent à nos filles ( et également à nos garçons). 

Elles modèlent et approfondissent les sillons déjà creusés par nos ancêtres. Le champ morpho-génétique se marque de plus en plus profondément.

 

Comment se libérer du charme? 

 

Ces mémoires vont s’inscrire sur différents plans dont le plus visible est notre corps en nous donnant les mêmes seins que notre grand-mère, les longues cuisses de notre arrière grand mère ou les larges mains de notre mère. Tout s’inscrit et cela jusque dans les mouvements de notre corps, que ce soit une démarche de reine, ou le pas lourd et fatigué de l’esclave.

 

Chaque mémoire est associée à un scénario que notre descendance va reproduire tout à fait inconsciemment. 

C’est pourquoi, il est important de créer des rituels de passage qui offrent un espace temps où les mots peuvent être dit, ou la parole peut libérer les programmes fixés dans notre boîte noire et nous délivrer du charme qui nous emprisonne. 

 

 

Les premières règles.

 

L’arrivée des premières règles est un moment particulier dans l’histoire gynécologique des femmes.  Il s’agit d’un passage «sacrément» important. 

Grâce à la biologie ( parole de vie), les hormones activent certaines mémoires enfouies profondément dans les cellules.  C’est le moment de faire un pas sage et d’en profiter pour exprimer entre femmes, grâce à des rituels sacrés, les émotions vécues dans l’impuissance et la solitude.

 

A cette occasion, la mère a l’opportunité de montrer à sa fille comment se libérer des prophéties familiales, et matrilinéaires. Celle-ci pourra alors prendre sa vie en main, et devenir pleinement femme.

 

Les Constellations Familiales.

 

Cette approche systémique est un merveilleux outil qui aide les mères à laisser derrière elles les frustrations, les manques, les souffrances, les humiliations, les trahisons, les abandons et les attentes non satisfaites pour s’ouvrir à la richesse de la vie.

 

En cessant de porter avec les ascendants toutes leurs souffrances, leurs histoires, et leurs secrets, la jeune fille trouvera une bonne place dans sa famille. L’amour peut se remettre à couler et les descendants recevoir le soutien des ancêtres. 

Prendre le temps de faire ce travail fait gagner du temps à toute la généalogie.

Nous libérons nos ancêtres coincés dans leurs souffrances et nous libérons nos descendants. 

 

Les Constellations Familiales permettent de redonner du sens à notre généalogie ce qui libère notre gynécologie. 

 

Please reload

Featured Posts

Peut-on hériter d'un abus vécu par un ancêtre et s'en libérer?

September 10, 2019

1/10
Please reload

Recent Posts

October 8, 2019

Please reload

Archives
Please reload

Search By Tags