Dis-moi ton secret de famille.

October 16, 2015

 

 

Ah! Les secrets de famille!

Quel soulagement quand on en découvre un ou plusieurs au sein de notre histoire familiale.  Tout enfin s’explique. Nous comprenons pourquoi notre vie est si difficile, bloquée ou injuste.

Nous détenons le coupable de nos problèmes et de notre souffrance. Il suffira alors de le mettre à jour pour nous libérer et enfin avoir la vie que nous méritons.

 

Et moi, est-ce que j’ai droit à en avoir un?

Personnellement, il y a quelques années, j’aimais beaucoup l’idée qu’il pourrait y avoir des secrets dans ma famille. J’avais même envie qu’ils soient terribles.  Finalement, pour moi, avoir un secret de famille, c’était comme avoir un trésor ou un pouvoir spécial. Et puis, cela me déchargeait de la responsabilité de mes échecs et de mes souffrances. Je n’étais que la victime de mes ancêtres qui avaient fautés, mentis ou qui n’avaient pas eu le courage de transmettre la vérité. 

Et moi, j’allais pouvoir remettre de l’ordre dans tout bordel. Quel pouvoir! Effectivement, il a été démontré par de nombreux psychanalystes, psychologues et spécialistes trans-générationnels que les secrets de famille peuvent avoir un impact négatif sur toute la famille et plus spécialement sur les descendants. Je vous rassure tout de suite, je ne remettrai pas cela en question. 

 

L’impact des secrets. 

Les non-dits sont très souvent des freins à l’épanouissement des membres du système et créent des loyautés inconscientes qui peuvent devenir toxiques pour certains descendants.  Ceux-ci semblent envoûtés et continuent, à leur insu, de répéter les comportements vécus à l’encontre des dictats sociaux, culturels, ethniques, religieux ou ne respectant pas les tabous. Le secret semblerait intensifier l’impact de ceux-ci spécialement sur les générations descendantes.

N’oublions pas que ces comportements ont été à des moments précis de l’histoire des solutions de survie pour le système et ont laissé des empreintes dans l’ADN.  Ces mémoires se transmettent des ascendants vers les descendants qui sont en résonance par leur place dans la fratrie.  Par exemple, les aînés peuvent être connectés de génération en génération avec les premiers, les quatrièmes et les septièmes.

Cette explication peut surprendre et je comprends tout à fait que cela soit inacceptable. Pourtant pour notre cerveau reptilien, il n’y a ni bien ni mal,  il ne cherche qu’à éviter la douleur et à assurer la survie de l’individu ou de l’espèce.

 

L’inceste, au service de la survie?

Lorsqu’un père abuse de son enfant, c’est en quelque sorte son instinct de survie qui le pousse à se reproduire indépendamment de toute morale. Il est dans une sorte de transe et y est complètement soumis.  Rappelons qu’il n’y a pas si longtemps, alors que l’être humain vivait en clan et que la précarité était plus présente qu’aujourd’hui, celui-ci copulait en famille afin d’assurer la descendance et donc la survie de l’espèce. Ce comportement de survie est resté dans la mémoire cellulaire et s’active dans certaines circonstances telles que la promiscuité, la confusion, l’alcoolisme ou des situations extrêmes (guerre) qui ramènent l’individu à des comportements de survie. Il ne s’agit plus de respect, d’amour et de limites. L’instinct de survie prend le dessus sur la morale, les interdits, les tabous, et la loi. La pulsion de vie est tellement forte qu’elle pousse l’individu a faire des choses qu’il pourrait réprouver. Dans ces moments-là, la personne est sur pilote automatique. Elle ne pense plus, elle ne ressent plus d’émotions, elle suit son instinct. Puis lorsqu’elle revient à la conscience, elle peut être étonnée d’avoir agit de la sorte et même nier d’avoir commis l’inceste ou le viol.​

 

 

Les secrets baromètre de notre société.

Combien de familles comptent un homosexuel rejeté, une fille-mère, des enfants issus d’inceste, une chute sociale, une ruine, un(e) criminel(le), une faiseuse d’anges ou un détournement d’héritage?  Ces secrets sont aussi le résultat des exigences de la société. Il n’y a pas très longtemps, avoir un enfant en-dehors du mariage était un scandale, encore plus si la mère ne connaissait pas le père. Aussi, il était préférable, pour ne pas être rejeté socialement, de cacher la vérité, de la déguiser en quelque chose d’acceptable pour tous.

Alors que dire, quand une fille était abusée par un proche et quelle catastrophe si elle était enceinte de son père, de son frère ou de son oncle? 

Imaginez les conséquences sociales et familiales. Aussi, l’habitude fut prise depuis des générations et des générations de cacher. D’ailleurs nous pouvons même dire qu’il s’agit d’un pattern de nos sociétés. Au plus il y a des interdits, au plus il y aura des secrets.

Chaque famille a eu une part d’ombre dans son histoire. Faut-il pour autant condamner ces ancêtres pour le mal qu’ils ont causé aux générations suivantes? Chaque famille a eu une part d’ombre dans son histoire. Faut-il pour autant condamner ces ancêtres pour le mal qu’ils ont causé aux générations suivantes?

 

Faut-il absolument connaître les secrets de famille pour pouvoir vivre sa vie?

Parfois le secret est une sorte de poison qui contamine l’inconscient familial et touche certains membres et pas d’autres. Et si soudainement le secret se révèle lors d’une réunion, d’un décès, d’un déménagement, d’une naissance ou de tout événement, la famille est alors en état de choc. Un soulagement peut être ressenti.

 

Il y a un peu plus de 20 ans, beaucoup de psychothérapeutes reconnus recommandaient de mettre à jour les secrets des familles. Depuis une vague de Sherlock Holmes ou de Miss Marple  en herbe se sont manifestés et ont menés leurs enquêtes. Tous les chercheurs de vérités étaient convaincus que c’était pour le plus grand bien de leurs tribus et pourtant!

 

Malheureusement ou heureusement il y a des secrets qui restent silencieux envers et contre tous. 

Il y a une semaine, j’ai facilité un weekend de Constellations Familiales en Belgique, et parmi les participantes, il y avait une dame qui souhaitait connaître le secret jalousement gardé dans la famille. La représentante du secret s’est sentie reliée à la représentante de la mère de la cliente et avait juste envie qu’on la laisse tranquille. Cette information était nouvelle pour la participante qui ne savait pas que sa maman décédée avait eu un secret. D’ailleurs, elle était perturbée de découvrir que sa mère avait pu en avoir. A un certain moment, une autre participante dit qu’il s’agirait probablement d’une histoire de petite culotte parce que l’on pouvait voir celle de la représentante du secret. C’est alors que j’ai proposé à la participante de choisir entre rester attachée au secret ou aller vers son futur. Celle-ci n’avait pas vraiment envie d’aller de l’avant et se sentait très attirée par le secret. Il faut savoir que celui-ci s’était allongé au sol toute contre la représentante de la mère de la cliente. Tout le défi était d’accepter que celui-ci n’avait pas envie d’être révélé et était dérangé par l’insistance de la fille. 

Finalement, après de nombreuses hésitations, notre cliente a fait le choix de lâcher prise et de choisir d’aller vers sa propre vie représentée par le futur.

 

Le lâcher prise est finalement la meilleure solution.

Cette Constellation a permis de mettre en évidence que les descendants souhaitent contrôler leurs ancêtres ce qui les empêchent de vivre dans le temps présent et de faire des choix.  En donnant autant d’attention au secret qui appartient au passé, ces personnes restent coincées dans des histoires qui ne les regardent pas, alors que leur vie les attend. 

Posons-nous juste une question, aimerions-nous que nos enfants ou nos petits enfants connaissent nos secrets et donnent leur avis?

En conclusion, laissons nos ancêtres s’occuper de leurs histoires et occupons-nous des nôtres.

 

 

#SecretdeFamille, #ConstellationsFamiliales, #OrianneCorman, #Inceste, 

Please reload

Featured Posts

Peut-on hériter d'un abus vécu par un ancêtre et s'en libérer?

September 10, 2019

1/10
Please reload

Recent Posts

October 8, 2019

Please reload

Archives
Please reload

Search By Tags