Quand l'infertilité apparaît suite à un IVG.

June 12, 2018

 

La méthode des Constellations familiales est, selon mon expérience, par sa douceur et son respect, la meilleure des approches pour faire la paix avec soi lorsqu'il a fallu pour des raisons personnelles procéder à un IVG. Ce processus permet de faire le deuil de cette relation mère-enfant qui n’a pas pu s’accomplir. Parfois  les pères peuvent également souffrir de la perte de l'enfant lors d’une fausse couche ou d’un avortement et avoir besoin d'être accompagné à faire le deuil. Vivre un avortement naturel ou provoqué est toujours suivi par un processus de deuil qu'on le veuille ou pas. Même si la maman (et/ou le papa) n’a pas encore vécu une vraie relation avec cet être, la relation a été fantasmée d’une manière ou d’une autre. Le processus est simple, rapide et profondément libérateur ce qui permet de sortir des  sabotages mis en place inconsciemment. Afin de vous aider à comprendre, voici l'histoire de Jade.

 

 

Il y a quelques années, j’ai reçu en consultation individuelle, Jade,  une jeune femme de 35 ans qui souffrait d’infertilité. Afin de m'assurer qu'il n'y avait aucun problème physiologique qui aurait pu l'empêche d’être enceinte, je lui ai demandé si elle avait consulté un gynécologue et fait tous les examens nécessaires. Elle me confirme qu’elle a fait tous les tests et que tout était normal. D’après le médecin, il n’y avait aucune raison médicale causant l’infertilité. Comme vous pouvez l’imaginer, cet avis médical a laissé cette personne un peu désemparée ce qui l’a amenée à me consulter sur les conseils d'une amie qui me connaissait.

 

Très rapidement, elle m’explique qu’elle a eu deux avortements, l’un à 18 ans et l’autre plus tard à 29 ans. Selon elle, le premier fut facile à accepter, car elle avait été accompagnée par son entourage et qu’elle ne s’était pas sentie jugée.  Par contre, le deuxième était encore un souvenir douloureux. 

 

C’est alors que je lui propose d’explorer cet évènement, et elle me dit qu’elle se sent encore très en colère avec elle-même. Quelques secondes plus tard, elle se met à pleurer et reconnaît combien elle se sentait malheureuse à propos de cet avortement.  Elle me confie qu’elle a une petite voix qui la maltraite et la juge sévèrement. 

 

Je lui fais poser sur le sol, dans un espace délimité appelé “Le Champ qui sait” (aussi appelé Champ de Connaissance), plusieurs papiers chacun représentant un élément de son système. D’abord, Jade, puis l’âme du foetus avorté. Je l’invite à aller sur son papier et de ressentir son corps, ses émotions et puis, d’aller sur celui du petit. Tout de suite, elle ressent à sa grande surprise de l’amour vers sa maman.  Je lui propose de dire à la place du petit: “Je t’aime maman” et puis “c’est OK pour moi d’être parti de cette façon”. 

Puis elle me dit qu’elle aimerait ajouter quelque chose. Je lui demande ce qu’elle aimerait ajouter, et elle me dit, “ j’ai aimé passer ces quelques semaines avec toi”.

Je lui propose alors de sortir de cette place et après avoir désactivé les sensations résultant de la représentation en faisant un tour sur elle-même et en brossant son corps, je l’invite à retourner sur sa propre place. Là, elle me dit qu’elle se sent plus détendue. C’est alors que je l’invite à dire au petit: “ Tu seras toujours le deuxième de mes enfants”. 

Je l’invite à nouveau à sortir de son papier et je lui demande si elle est d’accord d’ajouter un papier avec le premier enfant avorté. Elle me répond que oui et elle le place à côté du deuxième. 

Je l’invite à retourner sur son papier et à regarder vers les 2 enfants avortés. Et là elle pleure à nouveau un petit moment, puis cela se calme. Je l’invite alors à dire: “Je vous donne une bonne place dans mon coeur” et “Vous serez toujours le 1er et le 2ème de mes enfants”. 

 

Afin de m’assurer que tout a été exploré, je l’invite à retourner sur le papier du 2ème enfant et elle me dit qu’elle se sent calme, sereine et qu’elle ressent beaucoup d’amour. Elle dit également qu’elle aime bien être près du 1er. 

C’est alors que je l’invite à aller sur le papier du 1er et là, elle me dit que c’est tranquille et qu’il y a aussi beaucoup d’amour vers la maman et vers le 2ème. 

 

Après un court moment, je lui propose de sortir de cette place. Je lui demande alors ce qu’elle a appris en explorant les différentes places et en ressentant toutes les émotions. Elle me répond qu’elle était très surprise de voir combien ses 2 premiers petits pouvaient l’aimer inconditionnellement. Elle me parle alors de son compagnon, et je lui demande s’il y a quelque chose qu’elle aimerait ajouter au travail réalisé. Elle me dit qu’elle aimerait faire un petit rituel avec son partenaire qui n’était pas le père du 2ème bébé avorté pour tourner la page. Nous clôturons alors la séance. 

 

Neuf mois plus tard, je reçois un email de sa part pour m’annoncer qu’elle était enceinte. Depuis, elle est l’heureuse maman d’une petite fille et tout se passe bien. 

 

Je propose également des entretiens gratuits sur ZOOM de 30 min afin de faire connaissance et de voir comment mes services pourraient vous aider à retrouver la paix. Si cette histoire vous a touché et que vous aimeriez vous aussi vous libérer d'un poids lié à une fausse couche ou un avortement, n'hésitez pas à m'envoyer un email à accueil@lesconstellationsdorianne.com.

 

Please reload

Featured Posts

Peut-on hériter d'un abus vécu par un ancêtre et s'en libérer?

September 10, 2019

1/10
Please reload

Recent Posts

October 8, 2019