Quelle place pour les ex dans nos familles recomposées?

April 19, 2019

 

Plus que jamais, il est de plus en plus courant de vivre dans une famille qui a vécu plus d’un divorce ou séparation. Je suis certaine que parmi vous, certain.e.s se reconnaîtront.

Dans cet article, j’aborde la question de l’attachement entre les beaux-parents et les beaux-enfants, ainsi que l’exclusion qui se met en place en cas de divorce. L’approche des Constellations familiales permet de comprendre que les personnes qui ont apporté quelque chose de positif, comme de l’amour, un support financier ou social à une famille ont d’office une place dans celle-ci. C’est la conséquence de deux lois systémiques: la loi d’appartenance et la loi de l’équilibre entre le donner et le recevoir. Ne pas respecter ces deux lois peut créer bien des problèmes deux ou trois générations plus tard. C’est avec l’accord de mon compagnon de vie que je peux vous partager son histoire.

 

En une fois, le passé était présent.

Ce matin, j’ai pris le ferry à Hong-Kong, où nous avons fait escale pendant deux jours entre Sydney et Londres, avec Dominique, l’homme de ma vie, pour aller à Yung Shue Wan, île où mon compagnon a vécu il y a près de 30 ans avec sa deuxième ex-femme et ses deux ex-beaux-enfants ainsi que la petite fille qu’ils avaient eu ensemble.

Je peux vous dire que ce fut un moment émouvant pour nous deux mais surtout pour lui car tous les souvenirs lui revenaient, et c’était si fort que les larmes lui sont venues. A un moment, je lui ai demandé s’il regrettait cette époque et il m’a répondu qu’il repensait à tous les bons moments qu’il avait vécu avec ses ex-beaux-enfants. Comme des milliers d’hommes ou de femmes qui se sont attachés à leurs beaux-enfants et qui ont perdu contact avec eux suite au divorce, Dominique n’a jamais pu vraiment faire le deuil de ces deux relations. Son ex-femme a demandé le divorce et est partie avec leur fille et les deux enfants qu’elle avait d’un mariage précédent laissant Dominique seul. Cette quadruple séparation a été très douloureuse parce qu’elle s’est produite en une fois mais aussi parce que dans notre société, il n’est pas vraiment admis qu’un beau-père ou une belle-mère puisse s’attacher à ses beaux-enfants.

 

Même dans les familles recomposées des liens se créent.

 

Nous savons que personne ne peut remplacer un père ou une mère. D’ailleurs il apparaît que les enfants n’ont aucune difficulté à dire que leur maman a un nouveau mari ou que la femme qui est avec leur papa est sa copine ou son amoureuse. Les rôles et les places sont habituellement clairs pour eux. Pourtant, simplement parce que les humains sont construits pour être en relation, des liens affectifs se créent entre les enfants et les compagnons ou compagnes de leurs parents. Et lorsque le divorce sépare les familles, rien n’est là pour accompagner la séparation et la perte de contact qui va avec.

La tristesse de mon compagnon m’a fait prendre conscience de la souffrance que peuvent vivre les beaux-parents qui en divorçant perdent à la fois leur partenaire et leurs beaux-enfants. Cette souffrance n’est généralement pas reconnue socialement, et tout ce qui a été donné pendant toutes ces années est gommé en quelques jours.

En ce qui concerne mon compagnon, il a pu revoir ses ex-beaux-enfants quelques années après le divorce, et ils l’ont remercié pour toutes les bonnes choses qu’ils avaient vécues ensemble. Je pense que Dominique fait partie des privilégiés car les choses ne se passent pas toujours aussi bien dans les familles qui ont traversé le divorce.

 

Les systèmes familiaux sont régis par des lois systémiques incontournables.

 

Peu de personnes ont conscience qu’il y a trois lois systémiques à respecter pour que les familles puissent rester en bonne santé relationnelle. Ces trois lois sont:

la Loi d’Appartenance, la Loi de l’Ordre ou hiérarchiela loi de l’équilibre entre donner et recevoir.

L’approche des Constellations familiales créée par Bert Hellinger, dit que “toute personne dont le destin est lié au système familial comme les ex-partenaires, les personnes spoliées ou tuées par quelqu’un de notre famille, quelqu'un qui a tenu une place particulière ainsi que tous ceux qui sont liés à une adoption intégre la famille. Il s’agit de la Loi d’Appartenance.

Ainsi dans l’exemple que je décris ci-dessus, mon compagnon fait partie de la famille de son ex-femme et des enfants de celle-ci qu’elle le veulle ou pas. Le fait qu’il est de plus le papa de leur demi-soeur confirme cette place.

Le divorce, dans certains cas, peut engendrer de l’exclusion car il y a des reproches et de la culpabilité liée à des mensonges, des tromperies, ou tout autre chose.

L’ennui est que lorsqu’il y a exclusion, le système cherche à rééquilibrer en désignant un.e descendant.e (peut-être vous qui me lisez) qui va inconsciemment se charger de ce destin et tenter de réparer le dommage qui a été fait en essayant de réintégrer cette personne alors que très souvent il/elle ne la connaît pas. Cela se fait malgré soi. C’est comme une force qui se manifeste dans le système pour remettre de l’ordre.

Vous comprendrez en lisant ceci que cela peut faire des dégâts comme entre autres, vivre des blocages à créer un couple harmonieux, à réussir professionnellement, ou à avoir suffisamment d’argent.

Si vous êtes remarié.e, connaître et respecter la Loi de l’Ordre pourrait vous éviter pas mal de problèmes. Cette loi dit qu’en cas de couple recomposé, les enfants du premier couple passent avant le nouveau conjoint. Les enfants du nouveau couple passent après les enfants du premier couple. Concrètement, par exemple, cela signifie qu’une deuxième épouse qui serait jalouse de la fille de son nouveau partenaire ne respecterait pas sa place, même si sa place d’adulte lui donne bien sûr d’autres prérogatives !

Le premier partenaire (ou premier amour) et les suivants ont chacun leur place... Et la place n’a rien à voir avec l’appréciation que l’on peut avoir ou pas pour cette personne ou pour ces comportements !

 

En conclusion.

 

Nous avons tout à gagner à connaître et respecter les 3 lois systémiques que nous ayons une famille recomposée ou pas. Les ex-beaux-parents ont le droit d’avoir une place dans la famille de leurs anciens partenaires quand ils/elles se sont impliquées affectivement et financièrement dans l’éducation de leurs beaux-enfants (sauf bien entendu s’ils ont eu des comportements nocifs) et d’être reconnus pour tout ce qu’ils ont donné. Cette reconnaissance évitera aux descendants de prendre, à leur insu, la place des exclus pour remettre de l’équilibre dans le système.

 

Stage “The Place To Be” les 4 et 5 mai à Namur.

 

Vous vous êtes reconnu.e. et vous ressentez que vous êtes bloqué.e dans votre vie que ce soit dans vos relations amoureuses, familiales, ou qu’il vous semble que vous n’arrivez pas à accéder à l’abondance que vous méritez. Je vous recommande de vous inscrire à l’atelier “The Place To Be” qui aura lieu les 4 et 5 mai à Namur en Belgique. Il reste encore quelques places. N’hésitez pas à cliquer sur le lien suivant pour vous inscrire: https://contesurtoi.be/events/the-place-to-be/

Please reload

Featured Posts

Peut-on hériter d'un abus vécu par un ancêtre et s'en libérer?

September 10, 2019

1/10
Please reload

Recent Posts

October 8, 2019