Un weekend avec Marianne Franke, créatrice de la pédagogie systémique.

June 17, 2019

 

 

 

 

En tant que praticienne en constellations familiales, il est bon de participer à des ateliers de constellations avec les plus anciens. C’est inspirant, cela fait du bien de revoir ces basiques et de travailler encore et encore sur soi.

 

Ce weekend, j’ai ainsi participé à un atelier organisé par Eva Jacinto à Porto qui invitait l’incontournable Marianne Franke. Ce fut très riche et très inspirant.

 

Tout d’abord, nous étions 40 serrés les uns contre les autres dans une petite pièce dans un nouveau lieu ouvert par des Français. 

 

Marianne Franke, a été professeur pendant plus de 20 ans en Allemagne et face aux difficultés de ses étudiants, elle a développé une approche des constellations un peu particulière qu’elle appelle la Pédagogie systémique.

Effectivement, un.e professeur.e ou un.e enseignant.e ne peut pas pratiquer les Constellations familiales dans le cadre d’un cours, mais par contre il/elle peut enseigner avec dans son coeur le système de chaque élève. 

C’est ainsi qu’un jour elle a dit à ses étudiants qu’elle ne voyait pas 22 élèves, mais 66 personnes dans sa classe. Bien entendu, ceux-ci lui ont dit qu’elle délirait et qu’elle avait sûrement trop bu pour dire une chose pareille. 

Pourtant cette phrase a été le début d’une grande aventure pour elle et ses étudiant.e.s. qui a inspiré de nombreux/ses professeur.e.s et lui a permis de parcourir le monde pour transmettre son expérience d’enseignante qui enseigne en tenant compte du système de ses élèves.

 

 

 

Je suis heureuse de vous transmettre  deux choses importantes que Marianne Franke nous a enseignées.

 

1. Une juste humilité du facilitateur/trice face à ses client.e.s.

 

Tout d’abord, Marianne Franke nous a montré l’importance d’être humble lorsque nous recevons nos client.e.s. Ainsi, en tant que facilitatrice, s’incliner intérieurement devant le système de nos clients peut faire une énorme différence. Il est essentiel de ne pas être trop grand face à nos client.e.s ce qui pourrait empêcher le processus de rééquilibrage ou de guérison si ce mot n’est pas trop fort. Lorsque nous jugeons nos client.e.s ou leurs systèmes, nous nous tenons alors trop grands face à eux ce qui ne permet pas le relâchement. Lorsque nous nous tenons à notre juste place avec humilité, alors nos client.e.s peuvent recevoir la force qui leur permettra de reprendre une bonne place dans leurs systèmes.

C’est ainsi que nous pouvons être comme Marianne Franke face à ses étudiant.e.s qui voyaient 66 personnes et non 22 élèves. Nous aussi quand nous recevons nos client.e.s nous pouvons voir avec notre coeur les parents de ceux-ci, et cela changera complètement la dynamique de notre accompagnement.

 

 

2. Accepter nos parents tels qu’ils sont et/ou tels qu’ils ont été.

 

Pour ceux et celles qui me lisent et qui facilitent les Constellations, nous savons combien cet accompagnement est “sacré” et demande d’être ancré.e.

Marianne Franke nous a rappelé l’importance d’être des facilitateurs et facilitatrices qui acceptent leurs parents et surtout leur mère. Accompagner est une forme de maternage. Nous accueillons nos client.e.s, nous les soutenons, les encourageons, nous croyons en eux et en elles quand nous acceptons de marcher avec eux et elles pendant un petit bout de chemin. 

Si nous ne sommes pas capables d’accepter notre mère telle qu’elle était, nous ne pourrons pas être des facilitateurs et facilitatrices aimant.e.s, non jugeant.e.s et plein de compassion.

Accepter nos parents tels qu’ils sont et tels qu’ils ont été, nous permet de recevoir la vie qu’ils nous ont transmise et de bien faire notre travail.

 

 

Comme vous pouvez le lire ci-dessus, la méthode des Constellations familiales est un chemin de connaissance de soi, d’ouverture du coeur et d’ancrage.

 

L’acceptation de ce qui est, est le fil rouge de toute l’approche ce qui permet d’atteindre la sérénité et d’accéder à notre puissance intérieure. En acceptant, nous devenons humbles et nous prenons naturellement notre place dans notre système familial et donc dans la vie. 

Il n’y a rien d’autre à faire.

Please reload

Featured Posts

Peut-on hériter d'un abus vécu par un ancêtre et s'en libérer?

September 10, 2019

1/10
Please reload

Recent Posts

October 8, 2019